Le Barça clôture sa saison et aborde la prochaine

 

486834_10151757768314305_1635985079_n

Le Barça a mis un terme à sa saison 2012-2013 par une victoire de gala 4 buts à 1, au Camp Nou contre Malaga. Cette année encore, la Liga aura été  dominée de bout en bout par le club Blaugrana, tout du moins sur le sol espagnol. Champions depuis plusieurs journées déjà, le Club se prépare à vivre une intersaison décisive pour les années à venir, qui doit surtout apporter des réponses à la contre-performance mémorable subie en demi-finales de Ligue des Champions.

Grâce à sa victoire de samedi soir face à Malaga au Camp Nou, le Club conclut sa saison en atteignant la barre symbolique des 100 points, que seul le Real Madrid de l’année dernière version Mourinho avait su atteindre dans l’histoire de la Liga. 38BARCELONA 12/13 R. SOCIEDAD 12/13 matchs pour 32 victoires, 4 matchs nuls et 2 petites défaites, les chiffres parlent d’eux-mêmes : le Barça n’aura jamais été inquiété cette année en Liga, en distançant dès les premières journées son éternel rival de blanc vêtu.

Si le bilan en territoire espagnol frôle donc la perfection,  un bémol vient tâcher l’incroyable marathon 2012-2013 des Blaugranas. L’élimination face au Bayern Munich en demi-finale n’est pas un drame en soi, les Bavarois ont remporté la compétition par la suite et semblaient largement supérieurs au niveau continental cette saison. C’est d’avantage la manière qui aura interpellé tout au long de la campagne européenne du Barça. Quelques matchs de poule gagnés fébrilement, un huitième de finale aller insipide à Milan, deux matchs nuls contre le Paris-Saint-Germain, puis une double gifle monumentale face au Bayern : le sursaut d’orgueil observé lors du match retour contre le Milan AC ne peut en aucun cas masquer l’évidence. Au niveau européen, le Barça a souvent paru moins tranchant, moins vertical, moins imaginatif, moins constant et tout simplement moins bon que lors des campagnes précédentes. D’accord, la barre est placée très haut après de nombreuses années historiques en termes de contenu et de résultats, mais quand même. Évoluant au sein d’un championnat où chaque année la différence de moyens – et donc de niveau – s’accroît entre les deux géants et le reste du Championnat (notamment à cause d’une répartition tyrannique des droits TV), le FC Barcelone doit implacablement se remettre en question s’il souhaite de nouveau régner sur le Vieux Continent.

Le football, les clubs et leur dynamique d’équipe fonctionnent sur le même modèle que l’économie : il s’agit de cycles, de périodes pleines et d’autres creuses, qu’il faut sans cesse alimenter et rafraîchir BARCELONA 12/13 MADRID 12/13pour maintenir à un certain niveau. Le Barça a la chance d’avoir une réelle identité de jeu et de formation, fruit d’un travail opéré sur une vingtaine d’années, avec Johan Cruyff comme précurseur, Josep Guardiola comme catalyseur, sans oublier une génération exceptionnelle de footballeurs qui auront élevé le FC Barcelone au rang de meilleure équipe de l’histoire de ce sport. La saison qui s’achève aura été une transition en douceur suite au départ de Guardiola l’été dernier. Il s’agit maintenant de repartir de l’avant, sur de nouvelles bases tout en gardant cette philosophie sportive et compétitive, mais en rafraîchissant l’effectif actuel qui a déjà tout gagné à l’échelle mondiale. Commencer un nouveau cycle, tout en restant dans la même ère, voilà le défi auquel font face le Club et sa direction.

L’arrivée de Neymar Jr., prodige de 20 ans qui traversera l’Atlantique en provenance du Brésil lundi pour être présenté au Camp Nou le jour-même, va dans ce sens. Un défenseur central et un milieu de terrain du même calibre sont également VL9U8373espérés, afin de pouvoir soulager certains cadres qui, à défaut d’être moins performants, semblent subir de plus en plus l’accumulation des matchs et des saisons (Puyol, Xavi…). Et surtout impulser un nouveau souffle à un effectif qui malgré son talent sans limite, a paru en avoir besoin ces derniers mois. Au-delà de l’aspect purement sportif, cette remise en question est aussi nécessaire aux autres étages de la maison Culé : le staff technique, mené par Tito Vilanova, et la direction générale, par Sandro Rosell, se doivent de tirer des enseignements de la saison écoulée, et du manque de fluidité de son parcours européen, pour permettre à l’équipe de rester au sommet de son art.

Grâce à l’intelligence que ce Club dégage depuis de nombreuses années et au savoir-faire des éléments qui le composent, les socios ont de légitimes raisons d’espérer une certaine continuité dans les résultats sur le sol espagnol et surtout de sentir de nouveau leur équipe capable de dominer l’Europe du football. Eléments de réponse à la reprise, courant août prochain !

logo toptourisme

Dès maintenant, contactez-nous pour en savoir plus sur la saison 2013 – 2014 qui commencera par la pré-saison dès le mois de juillet, le trophée Gamper au Camp Nou, avant que les choses sérieuses ne débutent avec la Supercoupe d’Espagne en août contre l’Atletico Madrid, puis le début de la Liga BBVA.

Booking@toptourisme.com

+34.934.874.247

Leave a Reply